Rejoignez-nous sur Facebook !

Rejoignez-nous sur Twitter !

Résultats par page :

Années 1940 - 1960

Publication : 01/05/1957 | Réf. 863

Cette Aronde, qui semble immobile dans la grisaille de l'anneau de vitesse a dépassé près de 41 000 fois, lancée à 115 km/h, ce panneau qui jalonnait son ahurissante course aux records.

Publication : 01/05/1957 | Réf. 864

C'est en pleine nuit que l' Aronde a crevé "le mur des 100 000". Elle apportait la preuve qu'une voiture de série pouvait battre sur leur propre terrain des voitures spécialement construites pour les pistes ou les records.

Publication : 01/05/1957 | Réf. 865

Telle une horlogerie bien réglée, l' Aronde franchit la ligne de chronométrage toutes les 1 minute 19 secondes, et cela 41 200 fois.

Publication : 01/05/1957 | Réf. 866

SIMCA a pensé à profiter de la durée de la performance " Records du Monde " pour confier à une commission médicale l'étude approfondie du comportement physiologique de l'homme au volant. Des enseignements nouveaux ont été dégagés sur la fatigue. Ici le Docteur TOUTAIN diagnostique chez l'un des "pilotes-cobayes" une hypotension due bien moins à l'éffort physique proprement dit qu'à l'écrasante monotonie de la piste.

Publication : 01/05/1957 | Réf. 867

Les caravanes de ce village improvisé ont hébergé, 40 jours durant, l'équipe des recordmen stationnés en première ligne.

Publication : 01/05/1957 | Réf. 868

50'' pour le plein de super Shell avec ICA, la vérification des pneus Dunlop, de l'eau et du niveau de Shell X 100 : exactement les mêmes ingrédients que ceux utilisés pour une voiture en service normal. Tous les arrêts comptaient pour la moyenne générale de l' Aronde Records du Monde.

Publication : 18/11/1947 | Réf. 891

Louis Chiron ,qui possède une licence de coureur monégasque, n'avait aucune chance de devenir champion de France 1947. Ce qui n'a pas empêché le fameux pilote de prendre la tête dés le départ du Grand Prix du Salon.

Publication : 18/11/1947 | Réf. 892

Par contre, grâce aux points accumulés au cours de la saison, Chaboud partait favori… pour le titre. Lui aussi voulait une nette victoire. Le voici, menant devant Louveau.

Publication : 18/11/1947 | Réf. 893

Pas Champion mais vainqueur de la journée, Giraud-Cabantous reçoit les félicitations de Chiron qui, brillant au cours des essais du matin, avait dû abandonner au 100è km.

Publication : 17/10/1959 | Réf. 894
Publication : 17/10/1959 | Réf. 895