Rejoignez-nous sur Facebook !

Rejoignez-nous sur Twitter !

Résultats par page :

Années 1980 et +

Publication : 01/04/2008 | Réf. 574

La Porsche Carrera n°21, pilotée par Linge / Koch, finissait à la 7ème place du classement général et remportait la catégorie 1,3 à 2L. Sur la photo elle précède l'Abarth Simca n°32 de l'équipage Bandini / Spychiger, classée 19ème.

Publication : 01/04/2008 | Réf. 575

Willy Mairesse et Lucien Bianchi conduisaient la Ferrari n°2 engagée par Jacques Swaters. La bataille dans laquelle ils étaient engagés contre Surtees / Parkes pour la seconde place maintenait l'intérêt de la course. Malheureusement, à moins de 20 tours de l'arrivée, c'en était terminé des espoirs de podium. La défaillance de l'embrayage de la Ferrari reléguait l'équipage belge à la 5ème place du classement final. Seule consolation le record du tour en 2'52''3 décroché par Willy Mairesse.

Publication : 01/04/2008 | Réf. 576

21 Octobre 1962 : coude à coude au départ de la 4ème édition des 1000 km de Paris, entre la Ferrari n°1 de Pedro et Ricardo Rodriguez et la Ferrari n°2 de Willy Mairesse / Lucien Bianchi. Après longtemps figuré dans le trio de tête, l'équipage belge voyait ses efforts compromis par les ennuis d'embrayage qui ralentissaient leur Ferrari GTO. Au deuxième plan l'on distingue les GTO N°14 de E. Berney / J.M Bordeu (abandon) et n°16 de C. Abate / N. Vaccarella (abandon).

Publication : 01/04/2008 | Réf. 577

Bien que ne ménageant pas leurs efforts, John Surtees et Mike Parkes au volant de la Ferrari GTO engagée par Maranello Concessionnaires ne pouvaient contrarier la domination exercée par la Ferrari des frères Rodriguez. Longtemps à la lutte avec la Ferrari n°2 de Mairesse / Bianchi, ils terminaient à la seconde place après les ennuis rencontrés par ces derniers.

Publication : 01/04/2008 | Réf. 578

Beaucoup de monde pour assister au relai de José Rosinski au volant de la Lotus XXIII 998cc qu'il partageait avec Bernard Consten. Véloce, la petite anglaise terminait à la 11ème place du classement général après avoir dominé aisément la catégorie Expérimental réservée aux prototypes dont la cylindrée était inférieure à 1L.

Publication : 01/04/2008 | Réf. 579

Seuls à contester la suprématie promise à Ferrari, Jim Clark et Sir John Withmore se partageaient le volant de l' Asto-Martin n°9. A l'issue d'une époustouflante remontée, Jim Clark hissait la DB4GT Zagato en seconde position. Malheureusement l' Aston abandonnait après 36 tours, moteur cassé.

Publication : 01/04/2008 | Réf. 580

La René Bonnet n°45 courait dans la catégorie Expérimental de 1000cc. Jean Vinatier et Robert Bouharde l'amenaient à l'arrivée en 13ème position, 2ème de sa catégorie derrière la Lotus XXIII de José Rosinski / Bernard Consten.

Publication : 01/04/2008 | Réf. 581

La Ferrari GTO n°15 "Breadvan" camionnette, était engagée par l'écurie vénitienne, la Scuderia Serenissima du Comte Giovanni Volpi di Misurata. A son volant Ludovico Scarfiotti et Colin Davis terminaient à la 3ème place à 2 tours des vainqueurs.

Publication : 01/04/2008 | Réf. 582

La Ferrari GTO n°15 "Breadvan" camionnette, était engagée par l'écurie vénitienne, la Scuderia Serenissima du Comte Giovanni Volpi di Misurata. A son volant Ludovico Scarfiotti et Colin Davis terminaient à la 3ème place à 2 tours des vainqueurs.

Publication : 01/04/2008 | Réf. 583

… Et pourtant, rien ne sera fait pour gommer la bosse et la cuvette de Couard ainsi que le montre cette photo prise à cet endroit en 1964.

Publication : 01/04/2008 | Réf. 584
Publication : 01/04/2008 | Réf. 585

Le départ est proche. Au premier plan la Ferrari de Pedro Rodriguez qui sur la grille établie selon les temps réalisés aux essais, précède la Jaguar n°16 de l'infortuné Peter Lindner et la Ferrari n°8 de A. Soisbault / G. Ligier. Suivent la Maserati n°11 de Simon / Trintignant, la Porsche n°30 de E. Barth / C. Davis, la Ferrari n°10 de C. Dubois / Gosselin, etc...

Publication : 01/04/2008 | Réf. 586

Jean-Marie Vincent se livre aux derniers préparatifs de son AC Cobra qu'il partageait avec Jean De Mortemart. La grosse américaine ne dépassait pas le cap de la mi-course, le démarreur ayant refusé tout service.

Publication : 01/04/2008 | Réf. 587

Quelques minutes avant le départ, les pilotes sont attentifs aux consignes données par le directeur de la course, Raymond Roche. Au premier plan Pedro Rodriguez puis au premier rang (de gauche à droite) : S. Moser, J. Stewart, M. Trintignant, A. Hedges, L. Scarfiotti, L. Bianchi, F. Patria, M. Bianchi, A. Soisbault, H. Linge (casqué), H. Muller; au deuxième rang (de gauche à droite) : P. Lindner (derrière S. Moser), R. Delageneste (lunettes de soleil), D. Piper, JP Hanrioud, T. Maggs, T. Zeccoli, H. Grandsire, E. Barth (casqué), JM Vincent.

Publication : 01/04/2008 | Réf. 588

La Ferrari GTO n°1, engagée par le N.A.R.T. pénètre sur l'anneau à la sortie de la chicane nord. A son volant Pedro Rodriguez et Jo Schlesser terminaient 2èmes au général et 1ers de la catégorie GT, ce qui permettait au pilote mexicain de remporter le Trophée France-Amérique réservé aux concurrents de la catégorie GT.

Publication : 01/04/2008 | Réf. 589

La Ferrari 330 P 4 litres n°2 engagée par l'écurie britannique Maranello Concessionnaires était confiée à Graham Hill et Joachim Bonnier (au volant sur la photo). Sans véritable opposition, les 2 hommes remportaient l'épreuve après avoir mené de bout en bout.

Publication : 01/04/2008 | Réf. 590

La Scuderia Filipinetti engageait 2 LM. La n°5 était pilotée par Herbert Muller et André Boller. Au 110ème tour, la rupture de l'embrayage lui faisait rejoindre sa sœur d'écurie sur la liste des abandons.

Publication : 01/04/2008 | Réf. 591

Les 5 Ferrari GTO engagées terminèrent la course, la n°10 de Dubois / Gosselin se classant 13ème et dernière des GTO.

Publication : 01/04/2008 | Réf. 592

Maserati France engageait la tornitruante Tipo 152 5 litres n°11 pour André Simon et Maurice Trintignant. Malgré un début de course prudent (5ème au 10ème passage; 4ème au 20ème) la voiture abandonnait après 50 tours, le support de la pompe à huile n'ayant pu résister aux secousses imposées par le revêtement de l'anneau.

Publication : 01/04/2008 | Réf. 593

Une Aston Martin était engagée : le coupé Zagato n°12. Après 45 tours, la boîte de vitesse cassait et Hedges / Turner laissaient les Ferrari GTO et les Jaguar E en débattre pour la victoire en catégorie GT.